Germain Loro

(4 Octobre 1845 – 17 Mai 1905)

Né à Toulon le 4 Octobre 1845 de Blaise Loro né à Monza (états vénitiens), cafetier, et de Henriette Marie Bordet.

Titulaire d’un doctorat en médecine pour sa thèse sur le diabète sucré obtenu à Montpellier en 1870.

Aide médecin de la Marine sur l’aviso à hélice « Le Pélican » en 1871, il est alors nommé chevalier de la Légion d’Honneur par le ministre de la Marine et des Colonies de la troisième République Léon Martin Fourichon (quelques jours avant la capitulation de Paris et la signature de l’armistice Franco-Allemand).

Il exerce son métier en tant que médecin des Forges & Chantiers de la Méditerranée, et réside au 10 de la place séminaire ( futur centre médicosocial ).

Personnalité locale, philanthrope, il est surnommé « Le médecin des pauvres ».

Il est très souvent cité dans la gazette locale comme médecin du premier recours de tous les faits divers requérant une intervention médicale…

(NDRL : et souvent du dernier recours…)

Il est élu conseiller municipal du maire Saturnin Fabre, nommé en Avril 1885 (avec entre autres l’ancien maire Cyrus Hugues, à qui il avait d’ailleurs remis les insignes de chevalier de la légion d’honneur en 1880, Cyrus Hugues étant alors maire de La Seyne et Conseiller Général du Var) et dont il fera l’oraison funèbre en 1896.

Le Premier Septembre Mille Huit Cent Quatre-Vingt à La Seyne sur mer 
Cyrus Hugues reçoit les insignes de la légion d’Honneur au titre de chevalier des mains de Germain Loro…

Pendant cette mandature il sera Président du « Comité de protestation » qui contribua à empêcher le maire de réaliser son projet d’ émissaire commun avec Toulon en vue de régler le problème de l’hygiène publique, de la collecte des eaux usées et de l’évacuation des égouts (projet qui ne verra le jour que 60 ans plus tard)

Il est le père d’Henri Loro (1874-1939) lui aussi médecin de grande réputation, et lui aussi médecin des F&C.

Il fut témoin et protagoniste de l’assassinat de Mme Michel Pacha dont il désarmera le meurtrier, au cimetière de Sanary en 1893, où il était présent en tant qu’ami de la famille.

Sur les Recensements de La Seyne (1896, 1901 et 1906) la famille Loro habitait au 10 place séminaire (avec la famille Sicard) dénommée campagne Sicard après le décès de GL, dans cette villa qui deviendra le centre médico-social Danielle Casanova.

Il disparut le 17 Mai 1905 à La Seyne.

La Place Séminaire fut renommée Place Germain Loro le 20 Novembre 1909.

Sa veuve Marie Sophie Antoinette Gautier (1849-1931) héritera d’un domaine (aujourd’hui la ferme des Olivades, une exploitation maraîchère entre Toulon, Ollioules et La Seyne) par son oncle le chanoine Antoine-Stanislas Sénéquier (1815-1903) dont le père Bernard Jacques Christophe  Sénéquier était un peintre et sculpteur français auteur de nombreuses sculptures sur bois conservées dans des édifices de la côte toulonnaise.



Marie Sophie Antoinette Gautier (1849-1931) épouse de Germain Loro (1846-1905), ici avec sa fille Marie Anatoline Loro épouse Giraud (1879-1942), son mari et deux de ses enfants à La ferme des Olivades, en 1904, pour l’ inauguration d’’une éolienne
(Photo de famille aimablement fournie par Daniel VUILLON, sixième génération à exploiter les Olivades)

Marie Sophie Antoinette Gautier (1849-1931) épouse de Germain Loro (1846-1905), ici avec sa fille Marie Anatoline Loro épouse Giraud (1879-1942), son mari et deux de ses enfants à La ferme des Olivades, en 1904, pour l’inauguration d’’une éolienne.

(Photo de famille aimablement fournie par Daniel Vuillon, sixième génération à exploiter les Olivades).

Acte de naissance 1845
Chevalier de la Légion d’Honneur en 1871
Ecriture de médecin…
Le 17 Mai 1905 mourait Germain LORO, 59 ans, docteur en médecine, chevalier de la Légion d’Honneur…
Un prétexte pour une courte et modeste biographie du Dr Germain Loro…
La Seyne en 1900 Sur le diaporama :
Erratum 1 : 20 novembre 1909 pour la délibération du conseil municipal sur le changement d’appellation de la place séminaire en place Germain Loro
Erratum 2 :10 place séminaire et non 5
close

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *