Le Tsesarevich ( Цесаревич ),

Ce cuirassé russe de 119 m et 16300 CV, construit sur les plans de M. Lagane, directeur des Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne sur Mer sur le modèle du Jauréguiberry porte le n° 954 dans la liste des constructions navales des F&C de La Seyne sur mer.

Il doit son nom au titre réservé à l’aîné des fils du tsar et héritier du trône impérial de Russie. 

La construction et l’achat du Tsarevitch furent le résultat de la signature d’une convention militaire franco-russe en juillet 1892.

Le Tsarevitch est mis sur cale aux Forges et chantiers de la Méditerranée à La Seyne le 1er mai 1899. Il est lancé le 10 février 1901. Il entre en service le 21 mars 1903.

Césarévitch : cuirassé

Déplacement : 13 110 t, Dimensions : 118,50 x 23,30 x 7,94 m, Machines : 16 300 cv, 18 noeuds

Armement : 4 (II x 2) canons de 305 mm ; 12 (II x 6) de 152 mm ; 20 x 16 mm ; 20 x 47 mm ; 6 x 37 mm, 2 de 12 pouces 1/2 Baranowski ; 6 tubes lance-torpilles.

Le Tsarevitch fut affecté au 1er escadron de la flotte du Pacifique. Il prit part à la Guerre russo-japonaise (1904-1905). Il fut torpillé à l’arrière dans l’attaque de Port Arthur par les Japonais le 9 février 1904. Lors de la bataille de la mer Jaune, le 10 août 1904, le Tsarevitch fut le navire amiral de Wilgelm Karlovitch Vitgeft. Il fut touché par deux obus à la bataille de la mer Jaune, le 10 août 1904, interné à Kiao Chau.

En décembre 1908, lors du terrible séisme de Messine (28 décembre 1908), il prêta assistance à la population. Lors de la Première Guerre mondiale, le Tsarevitch prit part à de nombreuses opérations militaires en mer Baltique contre la flotte impériale allemande.

En 1916, le cuirassé prit part à la défense de Riga. Après la Révolution russe, le nouveau gouvernement renomma le Tsarevitch. Désormais, il porta le nom de Grazhdanin (en français « Citoyen »). Sous ce nom, le 17 octobre 1917, il participa à la bataille du détroit de Muhu (opération Albion). Au cours de ce combat naval, le Grazhdanin affronta les dreadnoughts allemands le SMS König et le SMS Kronprinz. Le cuirassé, ayant subi de graves dommages (touché en Baltique à la bataille de Moon Sound par le cuirassé Kronprinz) le 17 octobre 1917, fut ancré dans le port d’Helsinki dans l’attente de réparations.

Du 18 janvier au 20 janvier 1918, le bâtiment de guerre se rendit d’Helsinki à Kronstadt. En mai 1918, le Grazhdanin fut amarré dans le port de Kronstadt, où il resta jusqu’en 1924. Trop endommagé, il ne fut pas incorporé dans la nouvelle flotte soviétique.

À la fin de la Guerre civile russe, il fut vendu à l’Allemagne et démantelé (1924-1925).

Made in La Seyne de 1900 à 1908 part.1

Sources :

naval-arms-control-warships-for-export-1880-1904 / agenziabozzo.it/navi_da_guerra/ crcn-laseyne.ouvaton.1901-a-1914/ steelnavy.com/ books.google.fr/books/ worldnavalships.com/lovki_class/ Armée et Marine n° 18, 6 mai 1900/… n° 10 du 10 mars 1901/
Conways, All the world fighting ships, 1860-1905/. histpat-laseyne.net/wa_files/Regards_2018./ Sillages T1 « Les pionniers » : constructions navales réalisées à La Seyne entre 1880 et 1914/  Le Génie civil du 30 mars 1912 dans Gallica/ Georges Klimoff Conférence 1970/ vMACH Engineering GmbH fr./ naval-encyclopedia.com/1ere-guerre-mondiale/marine-russe1914./ Le petit Journal, L’illustration./ Imperial Russian Navy Российский императорский флот 1696-1917 (Fb) / forum.pages14-18./ trumpeter-maquette-bateau-05338-cuirasse-russe-tsarevitch-1904-/ Coll.privées/

close

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *