Ce bâtiment historique date de 1898.

« Mar-viva« 

Des vues sur la baie

A2427E71-1BEB-49AA-8869-E258B7C3453D_1_105_c
0FE0D4CD-0F0E-4318-8BBA-C9CFD976F205_1_105_c-1
65CC5B57-4141-4E5F-9CA2-E91E9201E7F1_1_105_c-1
A2427E71-1BEB-49AA-8869-E258B7C3453D_1_105_c 0FE0D4CD-0F0E-4318-8BBA-C9CFD976F205_1_105_c-1 65CC5B57-4141-4E5F-9CA2-E91E9201E7F1_1_105_c-1

100 ans d’écart…« La belle demeure sur le promontoire qui domine la plage est celle de Lucien Gassier (1867-1942) connue sous l’appellation Le château de Mar-Vivo. Lucien Gassier était ingénieur, architecte et entrepreneur. Il fut également conseiller municipal de La Seyne à partir de 1902. Son entreprise édifia notamment le Pavillon de partage des eaux des Chutes-Lavie à Marseille (classé monument historique). (Mémoires en Images de Claudie Chambat et Olivier Thomas aux éditions Alan Sutton)

Mar-Vivo : La pointe…
Focus sur la pointe de Mar-Vivo, Grâce à Ludivine Rembobine qui partage cette photo de famille très intéressante…

Photo 1 : appelée à tort la plage du Casino (voir le casino de Mar Vivo*) où l’on devine qu’à l’emplacement du futur blockhaus allemand il y avait ces niches dans le mur de soutènement de la terrasse du château Gassier probablement utilisées par les pêcheurs ou les nouveaux aventuriers adeptes des bains de mer.
Photo 2 : merci Nathalie, où l’on voit plus tardivement vers 1930 (derrière son aîeule) l’existence d’un mur de pierre allant jusqu’aux escaliers de la plage dans lequel sont creusées ces excavations.
Photo 3 : tirée à partir d’une plaque de verre (mise sur http://jcautran.free.fr/forum/vieilles_pierres.html#27 par un certain AT qui faisait des recherches sur la famille Gassier) : Une famille endimanchée (peut-être les Gassier eux-même) pose pour l’éternité devant l’entrée basse du château de Mar-Vivo.

Lucien Gassier : Cet ingénieur, architecte et entrepreneur passionné, et surtout amoureux d’Indochine, a fait de nombreux voyages dans ces régions. C’est ainsi à sa passion de l’Indochine que l’on doit la forme particulière du château, référence à la légende de la pagode, ce lieu de culte bouddhiste. Il ramènera également d’Indochine à la fin du XIXe siècle, les faïences turquoises disposées aux angles, mais aussi les trois dragons perchés sur le toit terrasse.

Le château occupait jusqu’en 1944 tout le quartier Mar Vivo, jusqu’à la plage des Sablettes en contrebas.

Malheureusement la guerre a morcelé le terrain, et des traces de bunkers sont d’ailleurs encore visible là où jadis se trouvait l’immense jardin de la propriété. 

Gil Frechet photographie

Aujourd’hui le château se loue dans son intégralité, pour des locations saisonnières, des événements familiaux, des séminaires d’entreprise, ou encore des séjours de retraites, yoga et méditation. (chateaudemarvivo.fr)

 Sources

Mémoires en Images de Claudie Chambat et Olivier Thomas aux éditions Alan Sutton

http://jcautran.free.fr/forum/vieilles_pierres.html#27

chateaudemarvivo.fr

close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *