Un « grand seynois » : Guillaume BESSON (1845-1931)

Autant il existe une place Germain Loro, une avenue Louis Burgard, deux autres « grands seynois » évoqués par ailleurs, autant l’un des principaux fondateurs du Club Nautique Seynois en 1905 (avec Louis Joseph Burgard), tout aussi digne de figurer dans le Panthéon local, n’a curieusement pas de place ni de rue à son nom dans sa ville…

« Entré à l’âge de 12 ans à la société des forges et chantiers de la Méditerranée en qualité d’apprenti, il a su par un labeur opiniâtre se créer une situation honorable.
La dignité de sa vie, la droiture de son caractère lui ont valu l’estime publique ». 

Ainsi est présenté Guillaume Besson lors de son admission dans l’ordre de la Légion d’Honneur en 1926.

Guillaume BESSON est né à La Seyne le 24 mars 1845, de Jean Joseph son père, charpentier de Marine, et de Marie Claire Alexandrine Baudoin sa mère. 

Il débuta à l’âge de 11 ans comme apprenti à la compagnie des Forges et Chantiers de la Méditerranée en 1857, deviendra ouvrier, puis dessinateur, puis chef chargé d’un bureau de dessin à la même compagnie, et enfin architecte naval, toujours à La Seyne. 

Huit ans conseiller municipal, mais surtout architecte naval réputé, il présida longtemps le Club Nautique Seynois dont il fut l’un des fondateurs. 

Il élabora des plans de paquebots, de remorqueurs, de vedettes, de canots à vapeur, de bateaux pour pilotage à vapeur et à pétrole, de yachts, de bateaux de sauvetage et de navires de course ou de croisière. 

Il perfectionna le confort maritime, trouva un nouveau système de porte-manteaux d’embarcations et mit au point une foule d’améliorations. 

Il inventa également un appareil pour le filage de l’huile.

Médaille d’argent en 1899 au concours des architectes navals de Marseille.

Mention honorable pour ses engins de sauvetage à l’exposition universelle de 1900.

Chevalier des palmes académiques Le 3 mars 1902.

Officier de l’instruction publique, décoré de la rosette le 8 mars 1908.

Lauréat des Médailles d’Honneur à l’exposition internationale de Paris en 1911.

Puis, chaque année, membre du jury hors-concours, avec obtention de médailles d’or, de diplômes d’honneur, de grands prix à Paris, en province, et à l’étranger. 

Chevalier de la Légion d’honneur le 2 février 1926 introduit par le Dr Henri Loro ( qui lui en remettra les insignes, lui aussi étant membre de la Légion d’honneur ).

Décès en 1931.

Sources bibliographiques :

Histoire maritime de La Seyne-sur-Mer de Louis Baudoin 

« Chantiers » 

(https://www.la-seyne.fr/images/stories/laseyne/accueil/seynois/Seynois-n-29-janvier-2012.pdf)

Naissance et évolution de la vie maritime seynoise : Naissance de la vie associative Marius Autran jcautran.free.fr

(http://jcautran.free.fr/oeuvres/tome7/vie_maritime.html#17)

Documents familiaux (J. Besson)

Revue illustrée « La Vie » 1911

La République du Var 1908

http://www.cns83.fr

(https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr)

(https://archives.var.fr)

legion-honneur.pdf

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Palmes_académiques)

(http://www2.culture.gouv.frE)

Mise en forme PdP pour La Seyne en 1900 

@laseyneilya100ans sur Fb

close

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *