L’Eden-théatre

 « …Dès la première moitié du XIXe siècle, la soif de culture des Seynois est grande, car des spectacles d’amateurs (le fameux Théâtre Chichois, les mimes Onofri) se déroulent couramment dans des hangars ou des entrepôts proches des premiers chantiers de construction navale, notamment rue Rousset qui s’appelle d’ailleurs alors rue de La Comédie. Rappelons aussi que la philharmonique La Seynoise commence son existence non-officielle au début des années 1830 dans une simple remise de la rue des Aires, aujourd’hui rue Gounod. »

« …Construit en 1891, place de la Lune, par le Seynois Louis Abran*, l’Eden Théâtre, ou Eden-Concert, ou Théâtre de la Lune, joue un rôle considérable pendant plus d’un demi- siècle dans les domaines artistiques et culturels. C’est un vrai théâtre, avec scène et coulisses, pouvant accueillir des troupes théâtrales. Sa création est sans doute liée au développement touristique de la commune, à partir de la station climatique d’hiver créée par Michel PACHA, à partir de 1880. » (Jean-Claude Autran et Marc Quiviger)

Concerts publics

Capture d’écran 2022-10-30 à 09.22.32
Capture d’écran 2022-10-30 à 09.22.14
Capture d’écran 2022-10-30 à 09.21.42
Capture d’écran 2022-10-30 à 09.21.07
314407250_5517429978340815_502700376659466061_n
Capture d’écran 2022-10-30 à 09.22.32 Capture d’écran 2022-10-30 à 09.22.14 Capture d’écran 2022-10-30 à 09.21.42 Capture d’écran 2022-10-30 à 09.21.07 314407250_5517429978340815_502700376659466061_n

1891

*Louis Abran, à l’état civil Basile Marius Louis Abran, (1852-1915) est l’un des deux fils d’Isaac Vincent ABRAN (1823-1891) cordier, domicilié place Noël Verlaque en 1896, membre honoraire de la Philarmonique La Seynoise, et donc le petit-fils d’André Vincent le maître cordier du quai de la Lune.

1920 Eden-Concert, place Noël-Verlaque, directeur : Della Guardia

1923 Eden-Concert, place Noël-Verlaque, directeur : Brocard

« …Cette salle de spectacles ne sera rebaptisée Comedia qu’après la guerre de 1914-1918.Elle permit pour la première fois aux Seynois d’assister à des spectacles de qualité. Pendant plus d’un demi-siècle, cette structure apporta à la population seynoise de grandes satisfactions par l’extrême diversité des spectacles qu’elle lui offrit : opéra, opérettes, pastorale…, et les amateurs de bel canto ne manquaient pas d’applaudir les ténors de l’époque, Ansaldi en particulier, ou des chanteurs de variétés comme Mayol, ou des comiques troupiers avec les Ouvrard, Dranem, Fortuné,(LB)…et même un artiste local, Né-Pla*...

*Nous sommes en 1918. Un seynois de Tamaris, Joseph André Plane (1900- 1978) est à peine majeur et déjà engagé à l’Eden Théâtre. La salle de spectacle, alors située place de la Lune, recrute « Né-Pla » pour son répertoire de chansons satiriques entonnées sur des espagnolades. (Né-Pla », un hommage, une création de La 7e Vague) 

Mais le Comedia fut pulvérisé par une bombe lors du bombardement du 29 avril 1944. » (LB)

A son emplacement, se trouve aujourd’hui un immeuble de 4 étages avec, au rez-de-chaussée, Office Municipal H.L.M., 17 rue Camille Pelletan. » (Jean-Claude Autran et Marc Quiviger)

laseyneen1900.fr/2022/11/03/a-propos-du-patronyme-abran-a-la-seyne/

Sources

Archives familles seynoises

dossiersinventaire.maregionsud.fr

Wikipedia

jcautran.free.fr/archives_familiales (MA)

Histoire générale de La Seyne sur mer 1965 Louis Baudouin (LB)

Catherine Gervois

seynoise.free.fr/seyne_ancienne_et_moderne/chapitres_baudoin

 seynoise.free.fr/seyne_ancienne_et_moderne/filet_du_pecheur/1982

Les anciennes salles de spectacle de La Seyne sur mer Rencontre-débat à la Maison du Patrimoine 2013 (Jean-Claude Autran et Marc Quiviger)

Né-Pla », un hommage, une création de La 7e Vague (la-seyne.fr)

Iconographies Christian Calabrèse

Généanet

Delcampe

close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *