Le Voltaire, cuirassé de la classe Danton, l’un des derniers pré-Dreadnoughts français, construit à partir de 1907, lancé en 1911, qui participa à la première guerre mondiale

Le Canada, paquebot Santa Lucia de la Cie Cyprien Fabre, navire hôpital, puis transporteur de troupes, puis croiseur auxiliaire en 1914

Le Fantassin, destroyer contre-torpilleur de la classe Chasseur lancé en 1909

Le Sant’Anna, paquebot de la Cie Cyprien Fabre, mis à l’eau en 1910, transformé en transporteur de troupes

L’Hirondelle, yacht en acier à deux hélices, construit en 1910 pour S.A.S le Prince de Monaco, spécialement conçu pour ses fameuses croisières océanographiques.

Construit en 1910

Le Paris, un des fleurons de la Marine de guerre, cuirassé de guerre qui fut lancé en 1912

Le Salta, lancé comme paquebot de la Société Générale de Transports Maritimes, reconverti en navire hôpital

Le Théodore Mante, paquebot livré en 1913 à la Cie de Navigation Mixte de Marseille, qui deviendra le Mustapha II, croiseur auxiliaire affecté au transport des troupes en Orient, qui connut plusieurs destins et changea de nom 6 fois pendant sa longue carrière

Le Gallia, un des plus grands navires construits pendant la première guerre mondiale, mesurant 182 m, d’abord paquebot transatlantique puis transporteur de troupes, torpillé et coulé en 1916

Le Massilia, paquebot de ligne de la Cie de Navigation Sud-atlantique, lancé en 1914, mis en service seulement en 1920 du fait de la première guerre mondiale, qui s’illustrera lors de la grande débacle de 1940

Le Patria, sept ponts, trois cheminées dont une factice, des équipements de radionavigation était le premier paquebot à être pourvu d’un cinéma. Il navigue comme paquebot transatlantique entre Marseille et New York jusqu’en 1920, le Providence et le Patria sont alors réaffectés pour le transport des émigrants vers New York en partance de Naples, Palerme et Marseille en 40. Le navire est est alors assigné au transport de troupes.

 LE PATRIA
Paquebot français construit en 1913 pour la Compagnie française de navigation à vapeur Cyprien Fabre & Cie et lancé le 11 novembre 1913 à La Seyne-sur-Mer.
Dans un premier temps c’est un paquebot de ligne, puis il devient vétuste et est converti en navire de migrants. De 1932 jusqu’en juin 1940, le navire est opéré par les Messageries maritimes en Méditerranée puis il est saisi par les autorités britanniques le 15 août 1940 à Haïfa en Palestine mandataire où il devait débarquer des émigrants juifs fuyant la domination nazie en Europe.
Là il est placé sous le commandement de la British-India Steam Navigation Company pour empêcher les émigrants de débarquer en Palestine et les convoyer à l’île Maurice.
La Haganah s’oppose à ce projet et tente de saboter le navire pour obliger les Britanniques à débarquer les passagers dans le port de Haïfa.
Mais l’explosion du 25 novembre 1940 est beaucoup trop forte, le navire chavire et provoque la mort de plus de 200 passagers.
Le navire reste une épave dans le port de Haïfa jusqu’en 1952, où il sera démantelé.
(Wikipédia)

Le Béarn, super dreadnought commencé en 1914, lancé en 1920 comme cuirassé armé en 1928 en porte-avions. Il sera le seul porte-avions en service de la Marine Nationale jusqu’en 1945

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *