Bordant au nord l’îlot Germain Loro, perpendiculaire à la rue Etienne Prat, ex rue du séminaire, une charmante rue, où se trouvait jadis la tuilerie Coupiny, anciennement nommée rue de l’Hôpital parce que justement s’y tenait dès le XVIIIe siècle l’Hôtel-Dieu tenu par des soeurs trinitaires, s’appelle aujourd’hui rue Clément Daniel, nom attribué dès son décès par le conseil municipal présidé par Saturnin Fabre le 24 février 1891 à celui qui en fut le médecin-chef bénévole pendant 47 ans, ayant eu à affronter quatre terribles épidémies cholériques durant sa carrière.

Clément Daniel « Bienfaiteur de la ville »

Né à La Seyne 1 rue du petit filadou (actuelle rue Marius Giran),

Il fait ses études au petit séminaire jusqu’à 17 ans, ensuite s’engage dans la Marine en 1827, puis renonce à cette carrière et reprend ses études.  

1831 il obtient son baccalauréat es lettres, et après 6 ans d’études de médecine à l’école de la Marine à Toulon il est promu chirurgien de 3 ième classe en 1833.  

1836 il est nommé officier de santé. 

Il naviguera quelques années, fut reçu docteur en 1843 à Montpellier et s’installera enfin à La Seyne où il était déjà depuis 1841 chirurgien bénévole de l’hospice civil.

Il affrontera cinq épidémies de choléra (dont les premières en tant que chirurgien de 3° classe de la Marine) et reçut la médaille de bronze de la ville pour son dévouement pendant l’épidémie de 1865.

Il sera médecin bénévole de l’hôpital de La Seyne pendant 47 ans (!), une énorme patientèle au cabinet, docteur des F&CM, de la douane, de la pyrotechnie (« l’artifice »), de l’administration (assermenté donc), etc, etc…

1846 le maire lui remet la médaille d’argent pour son engagement dans la propagation de la vaccine.

1855 il assure le suivi sanitaire des enfants de la maternelle de la rue d’Alsace (la salle d’asile de la rue de la Miséricorde)

1856 il devient membre de la commission administrative du bureau de bienfaisance et de celle de l’hospice pendant une vingtaine d’années.

1858 en tant que médecin de l’administration  il a un rôle de médecin du travail et de médecin expert pour les mises en invalidité, les arrêts maladie, etc…) et fait passer les visites d’admission dans les écoles militaires.

1862 il est membre de la commission d’hygiène chargée de vérifier la salubrité des logements attribués aux ouvriers étrangers venant travailler aux chantiers.

Il aura plus tard plusieurs missions cantonales. La municipalité le fera nommer en 1847 répartiteur des contributions directes. 

Né à la fin de l’Empire il connaitra tous les régimes du siècle des révolutions et sera plusieurs fois dans une équipe municipale soit en tant que conseiller soit comme adjoint mais toujours dans le mauvais camp politiquement…

Sa femme Marie Madeleine Mélanie Lombard seynoise aussi, un riche parti, sera dame patronnesse de la salle d’asile. Elle sera la marraine de l’une des quatre cloches du clocher de l’église paroissiale, le parrain en étant son oncle par alliance Etienne Combal. Ils eurent trois enfants dont Pierre Jules Henri Daniel célèbre médecin homéopathe.

A quatre reprises le conseil municipal proposa Clément Daniel pour La Croix de chevalier de la légion d’honneur, ce qui lui fut refusé quatre fois, car riche, d’une famille « réactionnaire », et politiquement pas assez républicain… 

Le conseil municipal le 17 juin 1888 lui accordera, à titre de compensation, deux emplacements de tombeau dans le carré n°2 allée transversale, en concession perpétuelle.

Clément Daniel meurt à La seyne le 23 février 1891 à l’âge de 81 ans. C’est un deuil général pour la ville.

Saturnin Fabre sur sa tombe loue « l’élévation et la loyauté de son caractère ».

Le conseil municipal fit écrire en lettres d’or sur son tombeau ces mots : « Bienfaiteur de la ville »

Biographie de Clément Daniel : par Mgr Charles Daniel neveu de Clément Daniel (Archives familiales Daniel), Inventaire cimetière, Google books, Le petit Var.

Mise en forme PdP pour La Seyne en 1900.

close

5 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *