PATRIA est un paquebot d’une longueur de 156,1 mètres et d’une largeur de 17,98 mètres

jauge brute :  11885 tx port en lourd 4984 tonnes

déplacement: 14358 tonnes

passagers :  150 premières,  300 secondes,  76 troisièmes, 2350 rationnaires

propulsion: deux machines alternatives à triple expansion chauffées par 9 chaudières au charbon

puissance: 9500 CV vitesse: 15 noeuds

2 hélices 3 cheminées, 2 mats 

Histoire du Patria :

Construit au Chantier naval de la Société nouvelle des forges et chantiers de la Méditerranée, lancé le 11 novembre 1913 à La Seyne sur mer pour le compte de la Compagnie Fabre, sistership du PROVIDENCE .

Contrairement à celui-ci, il est terminé avant la déclaration de guerre, et assure entre le 15 avril 1914 et 1920 la ligne Marseille-New-York. De 1920 à 1930, il transporte des émigrants entre Marseille-Naples-Palerme et New-York, toujours pour le compte de la Fabre Line. Il est loué aux Messageries Maritimes en janvier 1932 et est placé sur la ligne du Levant.

Il sert de navire hôpital en février 1939 pour les blessés de la guerre civile espagnole puis est saisi par les anglais à Haïfa en juin 1940. Le 25 novembre de la même année, alors qu’il devait transporter vers l’ile Maurice des juifs d’Europe de l’Est expulsés de Palestine, il est détruit par un attentat dans le port d’Haïfa, faisant 260 morts, essentiellement des réfugiés juifs. Les organisations activistes juives (Hagannah) avaient prévu de couler le navire droit, mais les charges n’ont pas fonctionné d’un côté et le navire s’est couché, ce qui explique le nombre élevé de pertes humaines.

L’épave ne sera démolie qu’en 1952.

Patria
Providence

PROVIDENCE est un paquebot-poste d’une longueur de 156,1 mètres et d’une largeur de 18,20 mètres

jauge brute:   11996 tx port en lourd: 6150 tonnes déplacement: 12542 tonnes

passagers:  168 premières,  216 secondes, 316 troisièmes, 88 quatrièmes puis 222 premières, 294 secondes et 324 troisièmes à partir de 1944

propulsion : deux machines alternatives à triple expansion chauffées par 9 chaudières au charbon

puissance: 9500 CV vitesse: 17 noeuds

2 hélices 3 cheminées 

Histoire du Providence :

Construit au Chantier naval de la Société nouvelle des forges et chantiers de la Méditerranée, lancé le 3 aout 1914 à La Seyne pour le compte de la Compagnie Cyprien Fabre, mais achevé et mis en service seulement en 1920. Assure le transport d’émigrants entre Marseille-Naples-Palerme et New-York jusqu’en janvier 1932 pour le compte de cette compagnie comme son bateau-frère le PATRIA .
Comme celui ci, il est loué aux Messageries Maritimes à partir de 1932, et il sera acheté définitivement par la Compagnie en janvier 1943. Il assure la ligne de la Méditerranée Orientale, mais dès le 25 mars 1932, il s’échoue par mauvais temps sur l’île d’Imbros en Grèce, où il restera jusqu’en mai de la même année.

En juin 1940, il participe au transport des troupes de l’expédition de Norvège, puis au rapatriement des troupes de Syrie. Désarmé dans l’étang de Berre et saisi par les allemands, il est échoué accidentellement, ce qui lui permet de ne pas être incendié comme d’autres. Réparé dès la fin de 1944, il est le premier navire de la Compagnie à reprendre du service vers l’Egypte et la Syrie, ainsi que des transports de pèlerins sur Djeddah.

Il est finalement démoli en octobre 1951.

Sources :

L’ENCYCLOPEDIE DES MESSAGERIES MARITIMES :

Historique de la Flotte des Messageries maritimes-1851-1975 commandant LANFANT

Le grand siècle des Messageries Maritimes Paul BOIS

Armements Marseillais (1831-1988) Paul BOIS


close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *