L’opération Ferdinand est une diversion planifiée par les Alliés durant la seconde Guerre mondiale. Elle fait partie de l’opération Bodyguard, qui consiste en un ensemble de diversions visant à désorienter le haut commandement allemand sur le déroulement des plans d’invasion des Alliés en 1944. Afin d’assurer le bon déroulement du débarquement de Provence, les Alliés visent à détourner l’attention de l’ennemi en mettant au point des faux plans d’invasion de Gênes, en Italie. Mis au point par Eugene Sweeney en juin et juillet 1944, l’opération est décrite par les historiens comme « la plus réussie des diversions stratégiques de la Force A ». L’opération permet aux Alliés de bénéficier d’un effet de surprise total lors de leurs débarquements, tout en immobilisant les troupes allemandes dans la région de Gênes jusqu’à la fin du mois de juillet. (Wikipédia)

Photographies Collection privée…

Au nord de La Ciotat, l’aviation américaine largue 300 parachutistes factices pour renforcer la tentative de diversion…

16/08/1944
17/08/1944

Honorin V : C’est comme ça que j’aime les nazis ! Quand ils font semblant d’avoir un toit sur la tête !

Un seynois à la bataille de l’Authion

C’est nous les Africains
Qui revenons de loin,
Nous venons des colonies
Pour sauver la Patrie (pour défendre le pays)
Nous avons tout quitté
Parents, gourbis, foyers
Et nous gardons au cœur
Une invincible ardeur
Car nous voulons porter haut et fier
Le beau drapeau de notre France entière
Et si quelqu’un venait à y toucher,
Nous serions là pour mourir à ses pieds
Battez tambours, à nos amours,
Pour le Pays, pour la Patrie, mourir au loin
C’est nous les Africains !

#C’estnouslesAfricains

close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.