On nous aurait menti ?

La Seyne en 1900 1788 « Au nom de la République »…???

Michèle Galazzo Même si la France est très agitée en 1788, y compris à Toulon autour de son Arsenal, le pouvoir monarchique est toujours là, avec Louis XVI…

AuteurLa Seyne en 1900 Et donc…

La Seyne en 1900 Michèle Galazzo et donc Louis XVI a encore toute sa tête et la République même pas encore les petits pieds qui poussent en 1788 ; de plus ce n’est pas le calendrier révolutionnaire qui est utilisé …il y a donc incongruité…en apparence seulement car il s’agit en fait d’une copie certifiée conforme d’un acte de donation de 1788 retranscrit en 1794 (15 germinal de l’an II) ce qui fait tout l’interêt de ce document qu’on vient de m’offrir…

Michèle Galazzo Le mystère est éclairci… merci ! Sans savoir qu’il s’agissait d’une « copie certifiée conforme à… » l’énigme aurait été difficile à résoudre…

La Seyne en 1900 Michèle Galazzo En l’occurence il s’agissait d’un acte de donation d’un grand père charpentier à l’arsenal à sa petite fille Ursule Euphrosine d’une partie de sa maison sise rue Trabuc à Toulon (devenue Camille Auban, dans le futur Chicago donc), en présence de l’homme de loi Marc Antoine (de) Granet qui deviendra député puis administrateur et président du directoire du département après la révolution…

Michèle Galazzo La Seyne en 1900 Tout cela est très intéressant quand on se passionne autant pour l’Histoire de Toulon que pour celle de La Seyne…merci encore. J’ai pu situer la rue Trabuc sur un vieux plan de la ville encore emprisonnée dans ses remparts… comme quoi un simple acte notarié peut nous faire voyager dans le passé…

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *