« La sirène improbable vient de retentir.
La mémoire des hommes, de son DO est remplie ;
Résonnant dans l’oreille, comme le souvenir
Des heureuses saisons qui associent leur vie. »

Jo Dechifre

« Construite en 1862 la porte reste pour la ville un des bâtiments les plus emblématiques du patrimoine industriel seynois.

À cette époque, les forges et chantiers de la Méditerranée à la pointe de la technologie navale, connaissent une renommée internationale. 

La porte s’ouvre sur la voie ferrée, par laquelle on achemine depuis le pont levant, le fer et l’acier, et les matériaux dont s’approvisionnent les différents ateliers, les aires d’assemblage, de préfabrication et le bassin de construction des méthaniers.

Attenante à l’école d’apprentissage, à l’infirmerie et au service de sécurité, elle est le centre névralgique des chantiers navals dont elle a abrité d’abord le siège de la direction, avant qu’il ne s’installe à la rotonde ». (1945)

Chemin de la mémoire Centre historique La Seyne sur mer.

LA Pendule…
close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *