Dans ces temps, on meurt du croup, on organise des souscriptions pour se procurer quelques fioles de sérum antidiphtérique que l’on confie au Dr Roux et Daniel de l’Hôpital, on annonce les nouveaux spectacles à l’Eden théâtre , et on déplore quelques faits divers souvent dus à l’alcool ou aux adultères, ou bien aux accidents de charreton comme celui qui a touché l’infortunée vendeuse ambulante du marché de La Seyne en 1895.

Les informations locales en pages intérieures tournent toutes autour des mouvements des navires et de leurs équipages vers nos colonies extérieures.

La vie quotidienne en Algérie Française au début du XXème siècle…
Les caricatures de ASSUS et CHAGNY illustrateurs algérois en disent beaucoup sur la société multiraciale et multiculturelle de l’Algérie Française des années 1900, sorte de tour de Babel avec un langage commun, le Pataouète…à remettre dans le contexte de l’époque…Avec, par ordre d’apparition à l’écran, le barbier turc, le Caïd, la mauresque, le Cadi, le napolitain, le petit cireur, la juive, le nègre, le mozabite, la gitane, l’arabe, la maltaise, etc, etc…

Mise en forme PdP pour La Seyne en 1900

Sétif le 10 Novembre 1913
Mon cher Papa, 
D’après les journaux locaux, nous apprenons que de graves évènements se passent en Europe. Un tirailleur algérien interviewé dimanche dernier m’a dit que le moment approchait où, à la place du Maroc, on allait les envoyer se battre contre les allemands. « Mon père y était en 70, m’a-t-il dit, et je serais heureux d’y aller à mon tour ». Nous avons comme cela en Algérie des quantités de bicots qui pensent la même chose, et si l’on juge que ces troupes arabes sont bien supérieures à nos troupes françaises on peut juger de ce qu’elles peuvent faire quand elles sont bien encadrées. Dans vingt ans L’Algérie donnera à la France une armée arabe de trois à quatre cent mille hommes; cela donne à réfléchir…
Jean-Christophe Vila Magnifique portrait en pied…est-ce un uniforme?
La Seyne en 1900 Jean-Christophe Vila Celui des tirailleurs algériens. Ici, mon grand-père maternel arrivé à la ville et muni de son barda il pose avant son embarquement pour aller rejoindre le front de l’est…

Il avait devancé l’appel et menti sur son âge pour partir défendre la France…
Mon grand-père maternel engagé volontaire à (presque) 16 ans…
Santé et prospérité !
Ici mes grand-parents paternels à Alger et leur progéniture vers 1935…Sur cet instantané on peut constater ceci : 1O ans auparavant ma grand-mère était pianiste de cinéma (elle improvisait dans les salles sur les films muets de Buster Keaton) et 10 ans plus tard elle se retrouvait veuve avec 10 enfants « sur les bras », les siens plus les 2 que son mari avait eus d’un premier mariage…Celui qui tire la langue (mon père) ne se doutait pas qu’il allait tout jeune se retrouver soutien de famille…Moralité ?…profitons du temps présent…

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *