CAFAR…NAÜM
Les cafards.
Encore une seynoiserie que ce surnom donné dans le temps aux habitants de la presqu’île de Saint-Mandrier ! Plus précisément aux pêcheurs italiens, dont certains étaient venus de leurs lointains rivages napolitains( Procida, Ischia, Pozzuoli ) par la mer sur leurs bateaux, à la rame ou « con la vela » suivant les vents…
Probablement parce qu’ils pêchaient la nuit, parce qu’ils avaient un teint hâlé, ou plutôt parce que la coque de leurs bateaux était noire car étanchéifiée par du goudron…
« Les pêcheurs et lesteurs , nombreux à La Seyne-sur-Mer alors qu’ils sont rares sur l’ensemble du territoire, sont originaires de Naples ou Pouzzoles en Campanie et de Sicile. 
La plupart s’installent à Saint-Mandrier ou à Saint-Elme et sont spécialistes des activités de la mer .
Ils ont l’art de construire leurs propres bateaux qui fonctionnent à la rame ou à la voile et dont ils protègent les coques avec du goudron pour assurer leur étanchéité. 
Ils sont de très bons pêcheurs et vendent les produits récoltés sur les marchés » .
Les Italiens dans le Var de 1850 à nos jours : démographie, impacts économiques et parcours migratoires 
(Thèse soutenue par Cindy Doneda dirigée par Madame Isabelle Felici, Professeure des Universités, Université Paul Valéry, Montpellier III) 

Des grands voiliers dans le port de La Seyne sur mer
https://youtu.be/UHW3zv6kzXE

Chantal Massari Est il bon de rappeler ce bon vieux racisme?
Pascal Chappaz Chantal Massari Il s’agit d’un fait historique. Sinon mieux vaut brûler tous les livres d’histoire vu que le passé est succession de faits et d’anecdotes qui porteraient à polemique de nos jours
La Seyne en 1900 Notre seynitude est faite de seynoiseries ! C’est juste historique…La charte de « La Seyne en 1900 » le précise bien : Pas de jugement, pas de message caché ! Ni Paul et Mick ni Gil et John n’ont leur place ici…

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *