Qui habitait sur le port de La Seyne en 1901 ?? Quai du PORT baptisé Saturnin Fabre en 1909 : Blanc, Rouit, Hippolyte, Ballare, Cumino, Lenoir, Méjanel, Roux, Moulin, Gatto, Bernard, Pra, Nan (ou Nau ?), Jucarelli, Boggio, Moullet, Peyron, Luppo, Benzi, Mary, Panarezzie, Grattard, Boyer, Julien, Bousquet, Boyer, Brun, Deplante, Rignon, Long, Giordamengo, Décugis, Cantuel, Dubuis, Curgut, Roudenc, Bois, Fontaine, Alliez, Mansard, Bonnegrace, Imbert, Chrestian, Gueillet, Rebuffat, Revest, Aimar, Felix, Recous, Bourceret, Martinenq, Battini, Roudenc, Vial, Romieu, Masse, Gibert, fauran, Pellissier, Giraud. (Sources Ludivine Rembobine 2019) Quelques commerces au fil des ans : Du tailleur J. Pouzadoux d’un côté à l’Hôtel de Ville à l’autre bout on trouvait pêle-mêle et sans ordre historique, des petits bars (souvent tabac) dont l’Amical Bar, un petit hôtel-restaurant à côté, le siège local du Petit Provençal, le magasin des Cycles La Française-marque Diamant, une boutique de liqueurs-tabacs, une librairie, un magasin d’antiquités, de nouveautés, une boucherie, le salon Idéal Photo, le Grand Bar Seynois, un salon de coiffure, salon Henry, les salons Parisette spécialistes de la permanente « Réalistic », un dentiste, une pâtisserie, le Café de l’Univers, l’Hôtel de la Méditerranée, le Café de la Méditerranée (salons pour familles, noces et banquets), la maison du Vêtement (draperies anglaises et françaises), l’Hôtel de ville, les vespasiennes bien sûr, l’embarcadère, etc, etc…

1896 Service hydrographique de la Marine, publication 1902 rade de Toulon Mer Méditerranée Côte de France
close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *