La Belle Poule

98731869_3002469063152648_8735399155721043968_o
97355004_3003323783067176_5007874383293710336_o
98610789_3004363579629863_4882743328623296512_o
98830015_3009444712455083_6915581539145220096_o
98024868_3009444969121724_4772345068340117504_o
98345520_3009445225788365_1009111757425213440_o
99439967_3009445632454991_5321070506688905216_o
98185898_3009222349143986_3562493767929823232_o
La frégate la Belle Poule, frégate de premier rang, de soixante canons, est construite entre le 1er avril 1828 et le 26 mars 1834 à l’Arsenal de Cherbourg, armée en 1839. 
En 1859, la frégate sert de magasin de poudre à Gênes. 
Elle termine sa carrière en 1861 avant d’être démolie en 1888 aux F&C navals de La Seyne, dont le directeur était Lucien Savatier. 
La frégate est aussi le nom d’un oiseau de mer, et la géline, la galline, (la poule quoi), est un mets de choix pour les belettes et autres prédateurs de basse-cour.
Quatre navires de la marine de guerre française ont été nommés Belle Poule dont trois frégates, la dernière ayant ramené les cendres de Napoléon en 1840.
La Belle Poule d’aujourd’hui, la quatrième donc, qui est une goélette, est un navire école.
Six cercueils gigognes enfermaient la dépouille de Napoléon, ses « cendres », car mort en 1821 à Sainte-Hélène, le poids de l’ensemble dépassant la tonne ! Le voyage dura 93 jours, le navire ayant été repeint de noir pour l’évènement.
En 1888 le directeur des F&C de La Seyne chargé de la démolition du navire, Lucien Savatier, sauva de la destruction les deux portes de La Chapelle ayant accueilli le cercueil de l’Empereur pour les transporter au château du Rouët que sa famille venait d’acquérir au Muy.
La meilleure cuvée du vignoble du château du Rouët est appelée « La Belle Poule »


Sources : 

-André Peyrègne (musicien, chef d’orchestre, musicologue et conférencier, directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice jusqu’en 2015, critique musical de Nice-Matin où il Publie une rubrique hebdomadaire consacrée à l’Histoire).
-Wikipédia ( Repatriación_de_las_cenizas_de_Napoleón_a_bordo_de_la_Belle_Poule,_por_Eugène_Isabey )




close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *