Prosper est le neveu de Clément Daniel qui fut le médecin-chef bénévole de l’Hôtel-Dieu (tenu par des soeurs trinitaires) pendant 47 ans, aujourd’hui l’école municipale des Beaux-arts rue Clément Daniel.

Prosper Daniel né à La Seyne le 15 décembre 1839 fit ses classes au collège des Pères Maristes, baccalauréat es lettres puis es sciences, école navale à Toulon d’où il sort chirurgien auxiliaire, embarqué sur le Iéna puis la Tempête (un an chirurgien major à Vera Cruz sur cette canonnière) rapatrié sanitaire impaludé, il démissionne ensuite de la Marine en 1863 refusant une mutation en Nouvelle Calédonie pour cause de crises fréquentes de paludisme, intègre la faculté de Médecine de Montpellier et en sort docteur en Médecine le 30 août 1865.

En pleine épidémie de choléra il rejoint son oncle Daniel, est admis docteur des Forges et Chantiers de la Méditerranée et comme son oncle « se dépense avec un zèle et une bravoure extrême auprès des malades », s’écroulant de fatigue dans les ambulances qui se trouvent dans les baraquements des chantiers…

Son père Auguste prend aussi une part active à secourir les malades en tant que président de la Société de St Vincent de Paul. Atteint lui même du choléra, il en mourra…

Prosper avait un jardin entre la rue Marius Giran et le Cours où il avait fait construire une maison pour chacun de ses enfants. Lui habitait au n°5 du Cours. Parallèlement à son intense activité de médecin en ville, il occupe bénévolement le poste de commissaire répartiteur des contributions directes.

Il épouse en 1866 Marie Françoise Catherine Chapuy (qui est la nièce de Nicolas Chapuy) avec qui il aura 9 enfants (dont Gabriel 1877-1931 médecin seynois) et qui décèdera à l’âge de 33 ans en 1883.

Médecin du collège des Maristes de 1875 à sa mort, chargé du service de l’Hôpital (à la suite de son oncle Clément) jusqu’à sa disparition, médecin des Chantiers, de l’association de secours mutuel, d’autres sociétés, docteur bénévole de l’équipe de rugby seynoise, il fut honoré des palmes académiques en 1902.

Prosper Daniel meurt le 29 février 1908, muni des derniers sacrements délivrés par le père supérieur du collège dans sa maison du 5 cours Louis Blanc.

Sa mort fut un deuil général, son cercueil suivi par un millier de personnes et les éloges funèbres furent nombreux, du journal local, du Dr André Jaubert au nom des médecins seynois, du père supérieur de l’institution Ste Marie, etc…

http://www.laseyneen1900.fr/2020/07/30/lepidemie-de-cholera-de-1865-et-nicolas-chapuy/

http://www.laseyneen1900.fr/2020/08/01/les-soignants-de-lepidemie-de-cholera-de-1865/

http://www.laseyneen1900.fr/2021/06/03/clement-daniel-1810-1891/

http://www.laseyneen1900.fr/2020/11/09/etienne-prat/(ouvre un nouvel onglet)

http://www.laseyneen1900.fr/2021/06/04/nicolas-chapuy-1826-1865/

http://www.laseyneen1900.fr/2020/08/27/joseph-marie-rousset/

http://www.laseyneen1900.fr/2020/07/31/cyrus-hugues/

Source : Biographie de Prosper Daniel : par Mgr Charles Daniel frère de Prosper et neveu de Clément Daniel (Archives familiales Daniel)

close

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *