Hippomobile : Mode de déplacement à Energie animale renouvelable (quand le cheval meurt on en change) produisant des émissions entièrement recyclables (et porte-bonheur si c’est du pied gauche) et sans les fameux gaz à effet de serre des bovidés !

Autre définition, celle du Larousse :

« Se dit d’un véhicule tiré par un ou plusieurs chevaux.

Voiture hippomobile : Principal moyen de transport jusqu’au XXe siècle, les voitures hippomobiles offrent une grande diversité selon leur utilisation : diligence ou coche des voyageurs, chaise de poste ou malle-poste du courrier et des dépêches, cab urbain, charrette des campagnes… 

Le domaine a influencé le vocabulaire de l’automobile : la voiture hippomobile — carrosse, berline ou cabriolet —, suspendue ou non, est constituée d’un train , formé par l’assemblage des roues et de l’essieu, d’un coffre, et, parfois, une capote la recouvre. » 

(Merci M. Larousse ! Attention quand même à ne pas confondre : la reine se déplace en carrosse et pas en grimpant sur le palmier africain qu’on appelle carosse comme vous l’écrivez sur larousse.fr !) 

close

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *